Ordres de Batailles

Les ordres de batailles des guerres de la révolution et napoleoniennes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 1808 octobre 29 - Zornoza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: 1808 octobre 29 - Zornoza   Ven 5 Jan - 9:26

Retour au sommaire

Les espagnols étaient en avant de Durango sur une ligne de hauteurs, dont la droite moins fortement appuyée pouvait être tournée. Le maréchal Lefebvre plaça au centre de sa ligne de division Sebastiani, et à ses deux ailes les allemands mêlés avec la division Villatte, pour leur donner l’exemple. Il fit commencer l’attaque par sa gauche, afin de tourner la droite des espagnols, qui était, comme nous venons de le dire, moins solidement établie. Le 31 octobre au matin, par un brouillard épais, le général Villatte avec 2 régiments, les 94° et 95° de ligne, et une portion des Allemands, se porta si vigoureusement sur la position, que les espagnols surpris tinrent à peine. Bien qu’ils eussent beaucoup d’obstacles de terrain à opposer au français, ils se laissèrent culbuter de poste en poste, dans le fond de la vallée. Un feu allumé par le général Villatte devait servir de signal au centre et à la droite, qui ne marchèrent pas avec moins de vigueur que la gauche. Une grêle d’obus lancés à travers le brouillard avait déjà fort ébranlé les espagnols. On les aborda ensuite vivement, et on les refoula si promptement sur le revers des hauteurs qu’ils occupaient, qu’on eut à peine le temps de les joindre. Leur manière de combattre consistait à faire feu sur nos colonnes en marche, puis à se jeter à la débandade dans le fond des vallées. En plaine, a cavalerie les aurait sabrés par milliers. Tout ce que pouvait notre infanterie dans ces montagnes escarpées, c’était des les fusilier dans leur fuite, en ajustant ses coups beaucoup mieux qu’ils ne savaient ajuster les leurs. On leur blessa ou tua ainsi 1500 ou 1800 hommes, pour 200 qu’ils mirent hors de combat de notre coté. Mais plusieurs milliers d’entre eux saisis de terreur se dispersèrent à cette première rencontre, commençant à comprendre, et à moins aimer la guerre avec les français. Ce n’était pas le courage naturel qui leur manquait assurément ; mais, privé de la discipline, les hommes ne conservent jamais dans le danger la tenue qui convient, et sans laquelle toute opération de guerre est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
 
1808 octobre 29 - Zornoza
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thème Octobre 2011 - Halloween de Graffy
» Christophe Maé en Live sur Bbox Actu TV, le 02 octobre 2013.
» Nokia lumia 1020, disponible dès le 4 Octobre chez Bouygues Telecom
» Depuis le 4 octobre, les lignes de séparations ont disparues
» Leilo en démo au Salon la bellevilloise 3, 4, 5 octobre 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordres de Batailles :: Ordres de batailles :: Campagne d'Espagne et du Portugal 1807-1814-
Sauter vers: