Ordres de Batailles

Les ordres de batailles des guerres de la révolution et napoleoniennes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 1808 juin 7 et 8 Tuleda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: 1808 juin 7 et 8 Tuleda   Ven 5 Jan - 1:18

Retour au sommaire


Bataille de Tudela, 1808, les troupes Françaises du maréchal Lannes remportent une victoire sur les Espagnols du général Palafox

Les armées d’Estramadure et de Galice se trouvaient détruites, sauf quelques débris dispersés, de manière à ne pouvoir se réunir de longtemps; les armées d’Andalousie et d’Aragon restaient seules à combattre .

L’Empereur, voulant en finir au plus tôt avec elles, n’attendit pas que l’armée de Galice fut entièrement anéantie, il fit toutes ces dispositions pour que les corps de gauche de l’armée française pussent commencer leur mouvement sur les corps réunis des généraux Castanos et Palafox .

Le maréchal Lannes; qui venait d’arriver récemment de Naples, fut chargé de la direction principale de cette attaque . Il partit, en conséquence; du quartier général, le 19 novembre, pour aller se réunir au maréchal Moncey qui se trouvait à Liadosa . Le maréchal Ney fut dirigé sur Soria, pour couper à l’ennemi la retraite sur Madrid où sur le royaume de Valence .

La division Lagrange , la brigade de cavalerie légère du général Colbert et celle de dragons commandée par le général Digeon, partirent de Logroño, le 21 novembre, en suivant la rive droite de l’Èbre . Le corps d’armée du maréchal Moncey passa le fleuve le même jour à Liadosa .

Ces troupes s’avançaient sur Calahorra, où l’on savait que Castanos avait établi son quartier général . Mais prévoyant l’attaque des français, les généraux espagnols avaient évacué cette ville et rassemblé leurs forces sur Tudela .

Les français continuèrent leur marche, et, le 23, l’avant-garde, formée de la division de cavalerie du général Lefèvre-Desnouettes, appuyée de la division d’infanterie du général Morlot, rencontra les premiers postes ennemis et en prévint aussitôt le maréchal Lannes, qui se porta en avant pour reconnaître la position des espagnols .

Leur armée partagée en sept divisions, était forte de 45 000 hommes; elle était rangée en bataille en avant de Tudela, et se prolongeait sur une ligne d’une lieue et demie d’étendue . La droite se composait des troupes aragonaises du général Palafox; la gauche, des trois divisions d’Andalousie, et le centre, des troupes de Valence et de Castille . Ce front redoutable était garni de quarante pièces de canon en batterie .

Le maréchal Lannes fit disposer en batterie, sur les emplacements les plus avantageux, soixante pièces d’artillerie, et l’armée française commença son déploiement à neuf heures du matin . L’attaque commença par la division du général Maurice Mathieu, qui s’élança la première sur le centre de l’armée espagnole, et l’enfonça .

La trouée donna passage à la cavalerie de Lefebvre-Desnouettes qui fit un quart de conversion à gauche, et enveloppa la droite de l’ennemi, que la division Morlot pressait de front . La gauche espagnole, appuyée au bourg de Cascante, était, dans le même moment, l’objet d’une attaque de la part de la division du général Lagrange .

En un instant, l’armée ennemie tout entière fut dans le plus grand désordre, et quitta le champ de bataille, abandonnant aux vainqueurs son artillerie et un grand nombre de prisonniers .

Cette affaire coûta aux espagnols 7 drapeaux, 30 pièces de canon avec leur attelages et leurs caissons, 300 officiers et 3000 soldats prisonniers, sans compter 4000 soldats espagnols qui furent tués ou noyés dans l’Èbre .

Les fuyards furent poursuivis par la cavalerie française jusqu’à Mallen, dans la direction de Saragosse, et, sur la route de Soria jusqu’à Tarazona .

Le maréchal Ney, avait reçu de l’Empereur l’ordre de se diriger sur Agreda, village situé à moitié chemin de Cascante à Soria . S’il eût suivi ces instructions, on eût fait mettre bas les armes à l’armée presque toute entière du général Castanos, cette armée qui s’enorgueillissait de l’affaire de Baylen !

Mais le maréchal venait de faire une longue marche, pendant laquelle il avait eu plusieurs combats à soutenir, et il n’arriva que le 25 à sa destination, ayant cru devoir faire reposer deux jours ses troupes à Sovia, où il était parvenu le 22 .

Après la dispersion de l’armée espagnole à Tudela, le général Palafox se retira à Saragosse, où il devait soutenir le siège mémorable dont nous avons déjà présenté le tableau; les troupes de Valence, de Castille et une partie de celle d’Andalousie, gagnèrent Valence; 10 000 hommes seulement de l’armée de Castanos, se dirigèrent par la route de Saragosse à Guadalajara, sur Madrid .


Marsouin18
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
 
1808 juin 7 et 8 Tuleda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C’est officiel les Samsung Galaxy Tab 3 8.0 et 10.1 arrivent début juin
» [Festival] - Geek faeries - 5/7 juin 2015 à Selles sur Cher
» Le nouveau Nokia Lumia 635, disponible en juin chez Bouygues Telecom
» Loto Loulou 16 Juin 2010
» Participation amicale semaine du 20 au 26 juin 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordres de Batailles :: Ordres de batailles :: Campagne d'Espagne et du Portugal 1807-1814-
Sauter vers: