Ordres de Batailles

Les ordres de batailles des guerres de la révolution et napoleoniennes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 1806 octobre 14 - Jena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: 1806 octobre 14 - Jena   Jeu 13 Juil - 12:22

Prélude
En août 1806, l'Europe semble en paix : l'Autriche désarme ; le Royaume-Uni, ruinée par la guerre et démoralisée par la victoire française sur le continent, fait tout pour trouver un accord avec la France, surtout depuis la mort de William Pitt et son remplacement par Fox tandis que le royaume de Naples est occupé, obligeant son roi à s'exiler en Sicile.

Pourtant, Frédéric III de Prusse est très inquiet lorsque Napoléon réorganise, sans le tenir informé, le Saint-Empire en Confédération du Rhin, cette dernière trop favorable à la France : les principaux États qui la composent sont sous son protectorat. De plus, Napoléon voudrait restituer le Hanovre à son ancien propriétaire, le Royaume-Uni. Or, depuis moins de six mois, ce territoire est occupée par la Prusse, en échange de sa neutralité avec la France, pendant que la Grande Armée est occupée en Bavière et en Moravie contre les unités russes et autrichiennes de la troisième coalition.

Pendant les mois d'août à septembre, la belle reine de Prusse, Louise de Mecklembourg-Strelitz, attise la haine de l'armée et de la population prussiennes à l'encontre des Français : les officiers de l'armée royale se plaisent à aiguiser leurs sabres sur les marches de l'ambassade de France à Berlin tandis que Frédéric-Guillaume III de Prusse lance à qui veut l'entendre :

« Pas besoin de sabres, les gourdins suffiront pour ces chiens de Français ».
Alexandre Ier, Tsar de toutes les Russies et Frédéric-Guillaume III de Prusse se rencontrent à Potsdam, et jurent sur le tombeau du grand Frédéric II de Prusse de ne plus jamais se séparer avant la victoire sur la France.

La Prusse, la Russie, la Suède, la Saxe et le Royaume-Uni (à la mort de son Premier ministre Fox, le 14 septembre), forment la quatrième coalition et mobilisent leurs troupes le 9 août. L'armée prussienne est divisée en trois groupes : Un sous les ordres de Charles Guillaume Ferdinand, duc de Brunswick (70 000 hommes), un autre sous le commandement du prince de Hohenlohe (50 000) et un troisième sous Rüchel et Blücher (30 000 hommes).

Le 4 octobre, Napoléon reçoit un ultimatum l'invitant à se retirer de la rive droite du Rhin avant le 8 octobre. Le 6, on fait lire à la Grande Armée un bulletin qui annonce :

« Soldats ! L'ordre de votre rentrée en France était déjà donné, des fêtes triomphales vous attendaient. Mais des cris de guerre se sont faits entendre à Berlin. Nous sommes provoqués par une audace qui demande vengeance ».
Immédiatement, la Grande Armée (180 000 hommes), tel un torrent, submerge l'Allemagne, ayant pour objectif Berlin. L'avant-garde, sous les ordres du maréchal Lannes, repousse un corps prussien à Saalfeld le 10 octobre. Le prince Louis Ferdinand de Prusse, le neveu du grand Frédéric, y trouve la mort en combat singulier. Pourtant, l'armée adverse résiste. La cavalerie de Murat est envoyée en reconnaissance dans la plaine de Leipzig, mais sans résultat. En fait, les Prussiens ont décidé de se replier vers le Nord, ne laissant sous les ordres de Hohenlohe qu'une forte arrière garde à Iéna. Napoléon s'y dirige alors avec le gros de ses troupes. Il donne l'ordre à Davout de marcher sur Naumbourg, à une soixantaine de kilomètres au sud de Leipzig, pour prendre l'ennemi à revers et frapper ses arrières. Bernadotte est laissé en réserve, sur les hauteurs de Dornbourg, et doit prêter main-forte à Davout en cas de problèmes.


Forces en présence
L'armée prussienne est divisée en deux colonnes : Une sous le commandement de Brunswick, et l'autre sous les ordres de Hohenlohe avec 50 000 hommes et 120 canons. Ce dernier a pour but de protéger la retraite du premier. C'est le corps de Hohenlohe qui soutiendra l'affrontement avec Napoléon.

Les forces françaises comprennent le 4e corps de Soult, le 5e de Lannes, le 6e de Ney et le 7e d'Augereau (ces deux derniers sont incomplets au début de la bataille) et la garde impériale, soit 55 000 hommes. La réserve de cavalerie s'y ajoute, soit 10 000 hommes. L'artillerie comprend 173 canons. Le tout est commandé par Napoléon.


Les préparatifs
Le 13 octobre, à la tombée de la nuit, Lannes arrive devant Iéna, que les Prussiens viennent d'abandonner. La ville est ravagée par les incendies nés des pillages. Ce site convient mal pour une bataille rangée. Il s'agit d'une vallée très encaissée, entourée d'une dense forêt. À l'est, le plateau de Landgrafenberg atteint 350 mètres, mais les Prussiens ont négligé de le garder, estimant ses pentes infranchissables.

La légende raconte que c'est un prêtre saxon, n'admettant pas l'alliance forcée de son pays avec la Prusse, qui guida l'état-major de Lannes, par un sentier étroit et caillouteux, qui servait habituellement à conduire les chèvres jusqu'au sommet. Napoléon fit aussitôt armer ses bataillons de pics et de pelles pour élargir le passage afin de faire passer l'artillerie française, bloquée en bas du chemin. L'Empereur dirigeait lui-même l'opération, n'hésitant pas à encourager et aider ses soldats. Tout le centre était « massé » sur ce plateau, la poitrine de chaque homme touchant le dos du soldat placé devant lui. La seule route d'accès vers la vallée est bien gardée par les troupes saxonnes.

Napoléon improvise aussitôt une manœuvre inverse de celle d'Austerlitz : Il conquiert à l'insu de son ennemi un plateau qui lui assure une situation dominante. Il surplombe ainsi l'armée prussienne concentrée juste devant lui.


Déroulement de la bataille
L'armée française progresse, avec de gauche à droite, les corps d'Augereau, de Lannes, de Ney et enfin de Soult. La garde impériale est en retrait, entre Augereau et Lannes, ainsi que la cavalerie de Murat, placée à l'extrême droite. Par contre, l'armée prussienne entre en ordre de bataille, en deux colonnes parfaitement alignées, comme pendant la guerre de Sept Ans. Le corps du prince Rüchel (30 000 hommes) est placé sur le flanc droit prussien,en renfort. Mais celui-ci trop éloigné et mal commandé, ne peut participer à la bataille.

À six heures du matin, Napoléon donne l'ordre de l'attaque. Les Prussiens, mal réveillés et ébahis, s'attendent à voir déboucher les Français sur leur droite. Ils soutiennent avec succès l'assaut d'Augereau, mais il s'agit d'une opération de diversion. La surprise des Prussiens est totale lorsqu'ils voient surgir du brouillard 30 000 hommes qui prennent leurs flancs. Immédiatement, Lannes bouscule la réserve du général Tauertzien tandis que Soult progresse par la droite et Augereau par la gauche.

Napoléon stabilise le front en alignant ses ailes par rapport à son centre, mais Ney, enthousiaste, continue son avancée et fait charger ses troupes. Il se retrouve vite au milieu des lignes adverses. Hohenlohe contre-attaque avec toute sa cavalerie, soit vingt escadrons. Aidé de l'artillerie, Ney redresse la situation.

Le général prussien Hohenlohe, visionnaire militaire de son temps, sait que ses hommes n'ont pas été entraînés, et que la bataille va sûrement être perdue. Son ami, le général Messembach, le rejoint au moment où la situation devient critique. Vers midi, les lignes prussiennes sont enfoncées. Les Saxons forment les carrés mais la cavalerie française entre en action et les décime. Les débris de l'armée prussienne sont pillonnés par l'artillerie française, au grand complet.

Contrairement à Austerlitz, où Napoléon n'avait pas fait poursuivre les Russes et les Autrichiens battant en retraite, cette fois, il donne l'ordre de s'élancer sur les traces des Prussiens. Murat progresse si vite qu'il saisit à l'entrée de Weimar l'artillerie et les bagages des Prussiens. La reine de Prusse, âme damnée de la guerre, s'enfuit par une porte de la ville tandis que les Français entrent par l'autre. Meilleure cavalière et surtout plus légère, elle avait, quelques heures plus tôt, déjà réussi à semer les dragons français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: 1806 octobre 14 - Jena   Jeu 13 Juil - 12:24







Dernière édition par le Ven 14 Juil - 5:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: 1806 octobre 14 - Jena   Jeu 13 Juil - 12:27

Ordre de bataille français
Commandant en chef : L’Empereur Napoléon 1er



Garde impériale


Infanterie de la Garde : Général Lefebvre

o 1re brigade : général de brigade Soulès
- 1e régiment de chasseurs à pied [2 bataillons - ? h]
- 2e régiment de chasseurs à pied [2 bataillons - ? h]

o 2e brigade : général de brigade Hulin
- 1e régiment de grenadiers à pied [2 bataillons - ? h]
- 2e régiment de grenadiers à pied [2 bataillons - ? h]

o 3e brigade : général de brigade ?
- 1e régiment de dragons à pied [2 bataillons - ? h]
- 2e régiment de dragons à pied [2 bataillons - ? h]


Cavalerie de la Garde : Général Bessières

o 1e brigade : général de brigade Dahlmann
- 1e régiment chasseurs à cheval et mamelouks [ ? escadrons - ? h]
- 2e régiment chasseurs à cheval [ ? escadrons - ? h]

o 2e brigade : général de brigade Walther
- Régiment des grenadiers à cheval [ ? escadrons - ? h]
- Régiment de gendarmerie d’élite [ ? escadrons - ? h]


Artillerie de la Garde : Général Couin
- Détachements des 2e, 6e batterie du 1e régiment [calibre - canons]
- Détachements du 6e d’artillerie à cheval de la ligne [calibre - canons]
- Marins, Daugier [? h]

La Garde comprend : 12 bataillons, 10 escadrons, 8 725 hommes, dont 2862 cavaliers, 712 artilleurs, 277 voitures.



IVe Corps d’armée : Maréchal Soult
Chef d’état-major, Compans.
Commandant l’artillerie, Lariboisière.
Commandant le génie, colonel Garbé.


1e Division d’Infanterie : Général de division Saint-Hilaire
Chef d’état-major : adjudant-commandant Lacroix

o 1e brigade : général de brigade Savetier de Candras
- 36e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Houdart-Lamotte
- 10e léger [2 bataillons - ? h] Colonel Pouzet

o 2e brigade : général de brigade Varé
- 43e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Lemarois
- 55e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Silbermann

o Artillerie de la division
- 12e, 17e compagnies du 5e d’artillerie à pied [calibre - canons]
- Demi détachement du 1er bataillon du train


2e Division d’Infanterie : Général de division Leval
Chef d’état-major : adjudant-commandant Michel.

o 1e brigade : général de brigade Schiner
- 24e léger [2 bataillons - ? h] Colonel Pourailly

o 2e brigade : général de brigade Ferey
- 4e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Boyeldieu
- 28e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Edighoffen

o 3e brigade : général de brigade Viviez
- 46e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Latrille de Lorencez
- 57e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Rey J.P

o Artillerie de la division
- 13e et 17e compagnies du 5e d’artillerie à pied [calibre - canons]
- 3e et 5e compagnies du 1e bataillon du train [? h]


3e Division d’Infanterie : Général de division Legrand
Chef d’état-major, adjudant-commandant Cosson.

o 1e brigade : général de brigade Ledru des Essarts
- 26e léger [2 bataillons - ? h] Colonel Pouget
- Tirailleurs corses [1 bataillon - ? h] Chef de bataillon Ornano
- Tirailleurs du Pô [1 bataillon - ? h] Chef de bataillon Hulot

o 2e brigade : général de brigade Levasseur
- 18e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Ravier
- 75e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Lhuillier

o Artillerie de la division
- 14e, 17e compagnies du 5e d’artillerie à pied [calibre - canons]
- 3e compagnie du 5e d’artillerie à cheval [calibre - canons]
- 1e, 2e, 3e, 4e, 5e détachements du 3e bataillon du train


Réserve du parc d’artillerie du corps
- 16e, 17e compagnies du 5e d’artillerie à pied [calibre - canons]
- Compagnies des 1e et 3e bataillons du train [? h]
- 6e compagnie de pontonniers [? h]
- 7e compagnie de sapeurs [? h]
- 9e compagnie du 2e bataillon du génie [? h]
- Détachement de gendarmerie [? h]


Division de cavalerie légère : Général de division Milhaud
Chef d’état-major, adjudants-commandant Beurmann

o 1e brigade : général de brigade Margaron
- 8e hussards [3 escadrons - ? h] Colonel Bordesoulle

o 2e brigade : général de brigade Guyot
- 11e chasseurs [3 escadrons - ? h] Colonel Jacquinot
- 16e chasseurs [3 escadrons - ? h] Colonel Durosnel

o Artillerie de la division
- 4e compagnie du 5e régiment d’artillerie à cheval [calibre - canons]
- 2e compagnie du 3e bataillon du train [? h]

Le 4e corps comprend : 26 bataillons, 12 escadrons, 28 960 hommes, dont 1 876 cavaliers, 1 782 artilleurs, 52 canons, 260 voitures. C’est la situation qui était celle du 4e corps à Amberg, le 2 octobre 1806.



Ve Corps : Maréchal Lannes
Chef d’état-major, Victor
Commandant l’artillerie, colonel Foucher
Commandant le génie, Kirgener


1e Division d’Infanterie : Général de division Suchet

o 1e brigade : général de brigade Claparède
- 17e léger [3 bataillons - ? h] Colonel Cabannes (1er, 2e, 3e bataillons)

o 2e brigade : général de brigade Reille
- 34e de ligne [3 bataillons - ? h] Colonel Dumoustier (1er, 2e, 3e bataillons)
- 40e de ligne [3 bataillons - ? h] Colonel Chasseraux (1er, 2e, 3e bataillons)

o 3e brigade : général de brigade Vedel
- 64e de ligne [3 bataillons - ? h] Colonel Chauvel (1er, 2e, 3e bataillons)
- 88e de ligne [3 bataillons - ? h] Colonel Veillande (1er, 2e, 3e bataillons)

o Artillerie de la division
- 15e compagnie du 5e d’artillerie à pied [? h]
- 4e, 5e compagnies du 3e bataillon principal du train [? h]


2e Division d’Infanterie : Général de division Gazan

o 1e brigade : général de brigade Graindorge
- 21e léger [3 bataillons - ? h] Colonel Duhamel (1er, 2e, 3e bataillons)

o 2e brigade : général de brigade Campana
- 100e de ligne [3 bataillons - ? h] Colonel Quiot (1er, 2e, 3e bataillons)
- 103e de ligne [3 bataillons - ? h] Colonel Taupin (1er, 2e, 3e bataillons)

o Artillerie de la division
5e compagnie du 1er d’artillerie à pied [calibre - canons]
4e compagnie du 6e d’artillerie à cheval [calibre - canons]
4e, 5e compagnies du 6e bataillon bis du train [? h]


Brigade de cavalerie : Général de brigade Treillard
- 9e régiment de hussards [3 escadrons - ? h] Colonel Barbanègre (1er, 2e, 3e escadrons)
- 10e régiment de hussards [3 escadrons - ? h] Colonel Briche (1er, 2e, 3e escadrons)
- 21e régiment de chasseurs [3 escadrons - ? h] Colonel Berruyer (1er, 2e, 3e escadrons)


Artillerie du parc de réserve et génie
2e compagnie du 1er d’artillerie à pied [calibre - canons]
3e compagnie du 6e d’artillerie à cheval [calibre - canons]
1re, 6e compagnies du 5e bataillon bis du train [? h]
4e compagnie du 1er bataillon de pontonniers [? h]
2e, 5e compagnies du 2e bataillon de sapeurs [? h]

Le 5e corps comprend : 27 bataillons, 9 escadrons, 21 744 hommes, dont 1 680 cavaliers, 1 128 artilleurs, 38 canons, 354 voitures.



VIe Corps : Maréchal Ney
Chef d’état-major, Dutaillis
Commandant l’artillerie, Seroux
Commandant le génie, colonel Casals ou Garbe
Directeur du parc d’artillerie, Aboville A.M


1e Division d’Infanterie : Général de division Marchand

o 1e brigade : général de brigade Villatte
- 6e léger [2 bataillons - ? h] Colonel Laplane (1er, 2e bataillons)

o 2e brigade : général de brigade Roguet
- 39e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Maucune (1er, 2e bataillons)
- 69e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Brun (1er, 2e bataillons)
- 79e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Lajonquière (1er, 2e bataillons)


2e Division d’Infanterie : Général de division Vandamme

o 1e brigade : général de brigade Marcognet
- 25e léger [2 bataillons - ? h] Colonel Morel (1er, 2e bataillons)

o 2e brigade : général de brigade Delabassée
- 27e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Bardet (1er, 2e bataillons)
- 50e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Lamartinière (1er, 2e bataillons)
- 59e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Dalton (1er, 2e bataillons)


Brigade de cavalerie : Général de division Auguste de Colbert
- 3e régiment de hussards [4 escadrons - ? h] Colonel Lebrun (1er, 2e, 3e, 4e escadrons)
- 10e régiment de chasseurs [4 escadrons - ? h] Colonel Subervie (1er, 2e, 3e, 4e escadrons)


Réserve d’artillerie du corps d’armée
- 9e, 10e, 11e, 12e compagnies du 1e d’artillerie à pied [calibre - canons]
- 1e, 2e compagnie du 2e d’artillerie à cheval [calibre - canons]
- 4e bataillons d’ouvriers d’artillerie [? h]
- 1e, 6e compagnies du 5e bataillon du train [? h]
- 2e compagnie du 4e bataillon de sapeurs [? h]
- 7e compagnie de mineurs [? h]

Le 6e corps comprend : 17 bataillons, 8 escadrons, 19 267 hommes, dont 944 cavaliers, 1 323 artilleurs, 24 canons, 337 voitures.



VIIe Corps : Maréchal Augereau
Chef d’état-major, Pannetier.


1e Division d’Infanterie : Général de division Desjardins

o 1e brigade : général de brigade Lapisse
- 16e léger [4 bataillons - ? h] Colonel Harispe (1e, 2e, 3e, 4e bataillons)

o 2e brigade : général de brigade Conroux
- 14e de ligne [1 bataillon - ? h] (2e bataillon), Colonel Savary
- 44e de ligne [3 bataillons - ? h] (1e, 2e, 3e bataillons), Colonel Saudeur
- 105e de ligne [3 bataillons - ? h] (1e, 2e, 3e bataillons), Colonel Habert

o Artillerie de la division
- 4e compagnie du 2e d’artillerie à cheval [calibre - canons]
- 5e compagnie du 6e d’artillerie à cheval [calibre - canons]
- 1e compagnie du 8e bataillon du train [? h]

2e Division d’Infanterie : Général de division Heudelet de Bierre

o 1e brigade : général de brigade Lapisse
- 7e léger [4 bataillons - ? h] Colonel Boyet (1er, 2e, 3e, 4e bataillons)

o 2e brigade : général de brigade Sarrut
- 24e de ligne [3 bataillons - ? h] Colonel Semellé (1er, 2e, 3e bataillons)
- 63e de ligne [2 bataillons - ? h] Colonel Lacuée (1er, 2e bataillons)

o 3e brigade Hesse et Nassau
- Régiment des Fusiliers de Hesse-Darmstadt [2 bataillons - 860h] (1e, 2e bataillons)
- Infanterie de Nassau [1 bataillon - 610h] (3e bataillon)

o Artillerie de la division
- 3e compagnie du 3e d’artillerie à pied [calibre - canons]
- 3e compagnie du 6e d’artillerie à cheval [calibre - canons]
- 4e, 5e compagnies du 8e bataillon principal du train [? h]


Réserve d’artillerie du corps d’armée
- 5e compagnie du 3e d’artillerie à pied [calibre - canons]
- 4e, 5e compagnies du 8e bataillon principal du train [? h]
- 12e compagnie d’ouvriers d’artillerie [? h]
- 2e ou 3e compagnie du 1e bataillon de pontonniers [? h]
- 4e compagnie du 4e bataillon de sapeurs [? h]

Brigade de cavalerie de réserve : Général de brigade Durosnel
- 7e régiment de chasseurs [4 escadrons - ? h] Major Castex (1e, 2e, 3e et 4e escadrons)
- 20e régiment de chasseurs [3 escadrons - ? h] Colonel Marigny (1e, 2e, et 3e escadrons)
- 5e compagnie du 6e d’artillerie à cheval [calibre - canons]
- 1e compagnie du 8e bataillon du train [? h]

Le 7e corps comprend : 17 bataillons, 7 escadrons, 17 672 hommes, dont 1 290 cavaliers, 1 323 artilleurs, 36 canons, 384 voitures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: 1806 octobre 14 - Jena   Jeu 13 Juil - 12:28

Réserve de cavalerie : Prince Murat
Chef d’état-major, Belliard
Commandant l’artillerie, Hanicque
Commandant le génie, Flayelle


1e Division de grosse cavalerie : Général de division Nansouty

o 1e brigade : général de brigade Defrance
- 1e régiment de carabiniers [2 escadrons - ? h] Colonel C.Borghèse (1e, 4e escadrons)
- 2e régiment de carabiniers [2 escadrons - ? h] Colonel Morin (1e, 4e escadrons)

o 2e brigade : général de brigade La Houssaye
- 2e régiment de cuirassiers [2 escadrons - ? h] Colonel Chouard (1e, 4e escadrons)
- 9e régiment de cuirassiers [2 escadrons - ? h] Colonel Doumerc (1e, 4e escadrons)

o 3e brigade : général de brigade Saint-Germain
- 3e régiment de cuirassier [2 escadrons - ? h] Colonel Préval (1e, 4e escadrons)
- 12e régiment de cuirassiers [2 escadrons - ? h] Colonel Dornès (1e, 4e escadrons)

2e Division de grosse cavalerie : D’Hautpoul

o 1e brigade : général de brigade Verdières
- 1e régiment de cuirassiers [2 escadrons - ? h] Colonel Guiton (1e, 4e escadrons)
- 5e régiment de cuirassiers [2 escadrons - ? h] Colonel Noirot (1e, 4e escadrons)

o 2e brigade : général de brigade Saint-Sulpice
- 10e régiment de cuirassiers [2 escadrons - ? h] Colonel Lhéritier (1e, 4e escadrons)
- 11e régiment de cuirassiers [? escadrons - ? h] Colonel Brancas

1e Division de dragons : Général de division Klein

o 1e brigade : général de brigade Fénerols
- 1e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Oullembourg (1e, 3e escadrons)
- 2e régiment de dragons (1er, 3e escadrons), Colonel Privé (1e, 3e escadrons)

o 2e brigade : général de brigade Fouconnet ou Lamotte
- 4e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Lamotte (1e, 3e escadrons)
- 14e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Bouvier (1e, 4e escadrons)

o 3e brigade : général de brigade Picard
- 20e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Reynaud (1e, 3e escadrons)
- 26e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Delorme (1e, 3e escadrons)


2e Division de dragons : Général de division Grouchy

o 1e brigade : général de brigade Mansuy Roget
- 3e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Grézard (1e, 3e escadrons)
- 6e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Lebaron (1e, 3e escadrons)

o 2e brigade : général de brigade Milet
- 10e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Dommanguet (1e, 3e escadrons)
- 11e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Bourbier (1e, 3e escadrons)

o 3e brigade : général de brigade Boussart
- 13e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Laroche (1e, 3e escadrons)
- 22e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Carrié (1e, 3e escadrons)


3e division de dragons : Général de division Beaumont

o 1e brigade : général de brigade Boyé
- 5e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Lacour (1e, 5e escadrons)
- 8e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Beckler (1e, 5e escadrons)

o 2e brigade : général de brigade Marizy
- 12e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Girault (1e, 4e escadrons)
- 16e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Clément (1e, 4e escadrons)

o 3e brigade : général de brigade Latour-Maubourg
- 9e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Maupetit (1e, 4e escadrons)
- 21e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Dumas (1e, 4e escadrons)


4e Division de dragons : Général de division Margaron

o 1e brigade : général de brigade Milhaud
- 17e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Beurmann (1e, 3e escadrons)
- 27e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Lallemand (1e, 3e escadrons)

o 2e brigade : général de brigade Laplanche
- 18e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Laffite J. (1e, 3e escadrons)
- 19e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Saint-Geniès (1e, 3e escadrons)

o ?e brigade : général de brigade ?
- 15e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Barthelemi N. (1e, 3e escadrons)
- 25e régiment de dragons [2 escadrons - ? h] Colonel Rigaud (1e, 3e escadrons)


Division de cavalerie légère

o brigade : général de brigade Lasalle
- 5e régiment de hussards [2 escadrons - ? h] Colonel Schwarz (1e, 3e escadrons)
- 7e régiment de hussards [2 escadrons - ? h] (1er, 3e escadrons), Colonel Marx (1e, 3e escadrons)


Artillerie du corps de réserve de cavalerie
- 3e compagnie du 6e d’artillerie à cheval [calibre - canons]
- Détachement de la 6e compagnie du 2e d’artillerie légère régimentaire [calibre - canons]
- Détachement du 2e bataillon du train [? h]
- Détachement du 8e bataillon du train [? h]
- 7e compagnie du 2e bataillon de pontonniers [? h]

Il faut remarquer que toutes les unités qui composent la réserve de cavalerie sous les ordres de Murat, ne sont pas toutes à Iéna. Nous ne donnons ici que les unités présentes, et non la composition de la Grande Armée de 1806, que l’on trouve en règle générale plus facilement.

L’armée française engagée à la bataille de Iéna comprend : 65 600 fantassins, 12 300 cavaliers et 107 canons.



1e Corps : Maréchal Bernadotte
Le 1e corps est donné ici pour mémoire ; il ne participe ni à la bataille de Iéna ni à celle d’Auerstaedt.

Il comprend : 18 bataillons, 9 escadrons, 21 123 hommes dont 1 623 cavaliers, 1 073 artilleurs et train, 50 canons, 461 voitures.



2e Corps : Maréchal Marmont
Le 2e corps d’armée, sous les ordres du général Marmont n’est pas engagé. Ce corps d’armée est en formation à Wesel sous le roi Louis.



3e Corps : Maréchal Davout
Le 3e corps d’armée, sous les ordres du maréchal Davout, combat seul à Auerstaedt.



8e Corps : Maréchal Masséna
Le 8e corps d’armée, sous les ordres du maréchal Masséna, forme l’armée de Naples. Un nouveau 8e corps, sous les ordres de Mortier est échelonné en Allemagne de Mayence à Francfort.



9e Corps : Prince Jérôme Bonaparte
Le 9e corps d’armée est placé sous les ordres du frère de l’Empereur, le prince Jérôme. Son corps ne participe pas à la bataille de Iéna.



10e Corps d’armée
Le 10e corps d’armée ne participe pas à la bataille de Iéna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: 1806 octobre 14 - Jena   Jeu 13 Juil - 12:29

Ordre de bataille saxo-prussien
commandant en chef : prince de Hohenlohe-Ingelfingen



Division d’avant-garde : Generallieutenant prince Louis-Ferdinand
commandant en second : Generalmajor Von Tutschler

o Generalmajor Von Bevilaqua
- Régiment saxon Kurfurst [2 bataillons - 1200h]
- Régiment saxon Clemens [2 bataillons - 1200h]

- Régiment Muffling n°49 [2 bataillons - 1600h]

o Generalmajor Von Pelet
- Fusilier-bataillon Von Pelet [1 bataillon - 650h]
- Fusilier-bataillon Ruhle [1 bataillon - 650h]
- Fusilier-bataillon Rabenau [1 bataillon - 650h]


o Cavalerie
- Hussards saxons [8 escadrons - 840h]

o Artillerie
- Batterie saxonne Hoyen [4 livres - 6 canons - 100h]
- Batterie Riemann n°3 [6 livres - 8 canons - 100h]

o Troupes légères, Generalmajor Von Schimmelpfenning
- I bataillon Schimmelpfenning-Hussaren n°6 [1 bataillon - 620h]
- II bataillon Schimmelpfenning-Hussaren n°6 [1 bataillon - 620h]
- Compagnie de chasseurs Valentini [1 bataillon - 120h]
- Compagnie de chasseurs Masars [1 bataillon - 120h]
- Batterie d’artillerie à cheval Gause n°20 [? livres - 8 canons - 100h]




1e Division (aile droite) : Generallieutenant Von Grawert

o 1re brigade, Generalmajor Von Muffling
- Régiment Hohenlohe n°32 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Sanitz n°50 [4 bataillons - 1600h]
- Grenadier-bataillon Hahn n°29/32 [2 bataillons - 800h]
- Batterie d’artillerie n°7 Glasennapp [12 livres - 8 canons - 100h]

o 2e brigade, Colonel Von Schimonsky
- Régiment Zastrow n°39 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Grawert n°47 [4 bataillons - 1600h]
- Grenadier-bataillon Sack n°33/47 [2 bataillons - 800h]
- Batterie d’artillerie n°8 Wolframsdorf [12 livres - 8 canons - 100h]

o Cavalerie, Generallieutenant Von Holtzendorf
- Dragoner-régiment Krafft n°11 [? escadrons - 700h]
- Kurassier-régiment Henckel n°1 [? escadrons - 700h]
- Kurassier-régiment Holtzendorf n°9 [? escadrons - 700h]
- Batterie d’artillerie à cheval Steinwehr n°9 [? livres - 8 canons - 100h]

o Troupes légères, Colonel Von Erischen
- Fusilier-bataillon Erischen [1 bataillon - 650h]
- I bataillon Gettkandt-Hussaren n°1 [1 bataillon - 620h]
- II bataillon Gettkandt-Hussaren n°2 [1 bataillon - 620h]
- Demi batterie d’artillerie à cheval Stunitz [? livres - 4 canons - 50h]




2e Division (saxonne) Aile gauche : Generallieutenant Von Zechwitz

o 1e brigade : Generalmajor Von Burgsdorf
- Régiment Xavier [2 bataillons - 1200h]
- Régiment Thummel [2 bataillons - 1200h]
- Régiment Friedrich August [2 bataillons - 1200h]
- Batterie d’artillerie Hausmann [12 livres - 8 canons - 100h]
- Batterie Ernst [12 livres - 8 canons - 100h]

o 2e brigade : Generalmajor Von Dyherrn
- I Bataillon Régiment Bevilaqua [1 bataillon - 600h]
- Régiment Low [2 bataillons - 1200h]
- Régiment Niesemeuschel [2 bataillons - 1200h]
- Batterie d’artillerie Bonniot [12 livres - 10 canons - 100h]

o Cavalerie : Generallieutenant Von Zezschwitz
- Régiment Karabinier [4 escadrons - 600h]
- Régiment Kurassier Kochtitzky [4 escadrons - 660h]
- Lechtes-Dragoner-Régiment Albrecht [4 escadrons - 600h]
- Batterie d’artillerie à cheval Grossmann [4 ou 6 livres - 10 canons - 100h]

o Troupes légères, Generallieutenant Von Polenz
- Lechtes-Dragoner-Régiment Polenz [4 escadrons - 600h]
- Fusilier-Bataillon Boguslawski (Prusse) [1 bataillon - 650h]
- Demi batterie d’artillerie à cheval prussienne Studnitz [4 ou 6 livres - 5 canons - 50h]




Division de réserve : Generallieutenant Von Prittwitz

o 1re brigade, Generalmajor Von Sanitz
- Grenadiers-bataillon Borcke n°28/50 [2 bataillons - 800h]
- Grenadiers-bataillon Losthien n°38/49 [2 bataillons - 800h]
- Grenadiers-bataillon Dohna n°40/43 [2 bataillons - 800h]
- Grenadiers-bataillon Kollin n°39 [1 bataillon - 400h]
- Batterie d’artillerie Schlenburg n°2 [12 livres - 8 canons - 100h]


o 2e brigade, Generalmajor Von Cerrini
- Grenadiers-bataillon Thiollaz [1 bataillons - 600h]
- Grenadiers-bataillon Lecoq [1 bataillons - 600h]
- Grenadiers-bataillon Metzsch [1 bataillons - 600h]
- Grenadiers-bataillon Hund [1 bataillons - 600h]
- Grenadiers-bataillon Lichtenhain (Saxe) [1 bataillons - 600h]
- Batterie saxonne d’obusiers Tullmann [? livres - 8 canons - 100h]


o Cavalerie, Generalmajor Von Krafft
- Lechtes-Dragoner-Régiment Clemens (Saxe) [4 escadrons - 600h]
- Dragoner-Régiment Prittwitz n°2 [? escadrons - 700h]
- Batterie d’artillerie à cheval Hahn n°5 [? livres - 8 canons - 100h]




Corps de réserve de Tauenzien

Generalmajor, Von Bila II.
Colonel Von Rosen.

o Avant-garde
- Bataillon Bila-Hussaren [1 bataillon - 620h]
- Compagnie de chasseurs Werner [1 compagnie - 120h]
- Compagnie de chasseurs Kronhelm [1 compagnie - 120h]
- Fusilier-bataillon Rosen [1 bataillon - 650h]
- Bataillon de tirailleurs du régiment Zweiffel (I) [1 bataillon - ?h]
- Bataillon de tirailleurs du régiment Rechten (I) [1 bataillon - ?h]
- Bataillon de tirailleurs du régiment Maximilian (I – II) [1 bataillon - ?h]
- Batterie d’artillerie Bose [? livres - 8 canons - ?h]


o Corps principal, Generalmajor Von Zweiffel
o Colonel Von Winter
- Régiment saxon Rechten (II) [1 bataillon - 600 h]
- Régiment saxon Maximilian (I – II) [2 bataillons - 1200h]


o Colonel Von Brandenstein
- Régiment saxon Rechten (I) [1 bataillon - ?h]
- Régiment Zweiffel n°45 (I – II) [1 bataillon - ?h]
- Bataillon de tirailleurs Zweiffel (II) [1 bataillon - ?h]
- Bataillon de tirailleurs Rechten (II) [1 bataillon - ?h]
- Grenadier-bataillon Winkel [1 bataillon - 600h]
- Batterie d’artillerie Dietrich [? livres - 6 canons - ?h]


o Réserve, Generalmajor Von Schönberg
- Lechtes-Dragoner-Régiment saxon Prinz Johann [4 escadrons - 600h]
- Grenadier-bataillon saxon Winkel [1 bataillon - 650h]

- Demi Grenadier-bataillon Herwarth n°45 [½ bataillon - 650h]
- Batterie saxonne d’obusiers Kotsch [? livres - 6 obusiers - 100h]


Corps de réserve de l’armée du Hanovre : Rüchel

o De retour de Hanovre
- Fusilier-Bataillon Kaiserligk [1 compagnie - 160 h]
- Régiment Gravenitz n°57 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Prinz Oranien n°19 [4 bataillons - 1600h]

o Détachement Winning
- Régiment Tschammer n°27 [4 bataillons - 1600h]
- Une compagnie de chasseurs [1 compagnie - 120 h]
- Un bataillon Kohler-Hussaren n°7 [1 bataillon - 620h]
- Demi batterie d’artillerie Schienert [? livres - 4 canons - 50h]

o Détachement Pletz
- Fusilier-Bataillon Bila [1 bataillon - 650h]
- Trois quarts Fusilier-Bataillon Kaiserligk [¾ bataillon - 650h]
- Une compagnie de chasseurs [1 compagnie - 120 h]
- Demi bataillon Pletz-Husaren n°3 [½ bataillon - 620h]
- Demi batterie d’artillerie à cheval Heidenreich [? livres - 4 canons - 50h]

o Troupes sous Blücher
- Régiment Winning n°23 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Wedell n°10 [4 bataillons - 1600h]
- Grenadier-bataillon Borstell n°10/41 [2 bataillons - 300h]
- Grenadier-bataillon Hallmann n°9/44 [2 bataillons - 800h]

o Corps sous Rüchel
- Régiment Alt-Larisch n°26 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Treufels n°29 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Tschepe n°37 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Strachwitz n°43 [4 bataillons - 1600h]
- II bataillon Kohler-Hussaren n°7 [? escadrons - 620h]
- Dragoner-Régiment Katte n°4 [? escadrons - 700h]
- Kurassier-Régiment Bailliodz n°5 [? escadrons - 700h]
- Demi batterie d’artillerie à cheval Heidenreich [? livres - 4 canons - 50h]
- Demi batterie d’artillerie Schienert [6 livres - 4 canons - 50h]
- Demi batterie d’artillerie Schmidt [6 livres - 4 canons - 50h]
- Batterie d’artillerie Schafer [8 livres - 12 canons - 100h]


Corps de Blücher

o De retour de Westphalie
- Dragoner-Régiment Brusewitz n°12 [? escadrons - 700h]
- Compagnie de chasseurs Charcot [1 compagnie - 120h]
- Fusilier-Bataillon Ivernois [1 bataillon - 650h]
- Régiment Lettow n°41 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Hagken n°44 [4 bataillons - 1600h]
- Demi batterie d’artillerie à cheval Lehmann [? livres - 4 canons - 50h]

o Erfurt
- Régiment Kurfurst Von Hessen n°48 [4 bataillons - 1600h]

o Troupes du corps d’armée principale
- I Bataillon Husaren-Blucher n°8 [1 bataillon - 620h]
- II Bataillon Husaren-Blucher n°8 [1 bataillon - 620h]

o Corps sous les ordres de Blücher
- Régiment Schenk n°9 [4 bataillons - 1600h]
- Fusilier-Bataillon Ernest [1 bataillon - 650h]
- Fusilier-Bataillon Gobbe [1 bataillon - 650h]
- Compagnie de chasseurs de Kalkcreuth [1 compagnie - ?h]
- Dragoner-Régiment Wobeser n°14 [? escadrons - 700h]
- Batterie d’artillerie Kirchfeld [12 livres - 8 canons - 100h]
- Demi batterie d’artillerie à cheval Neander [? livres - 4 canons - 50h]
- Demi batterie d’artillerie à cheval Lehmann [? livres - 4 canons - 50h]

Corps de réserve générale, Prince Eugen Von Würtemberg

Avant-garde, Generalmajor Von Heinrichs
- Fusilier-Bataillon Hinrichs [1 bataillon - 650h]
- Fusilier-Bataillon Borell [1 bataillon - 650h]
- Fusilier-Bataillon Knorr [1 bataillon - 650h]
- Hussaren-Régiment Usedom n°10 [2 escadrons - 248h]
- Dragoner-Régiment Herzberg n°9 [1 escadron - 140h]
- Dragoner-Régiment Manstein n°10 [1 escadron - 140h]
- Batterie à cheval Holtendorff n°3 : 2 obusiers, 25 hommes [2 obusiers - 25h]


1re division, Generalmajor Von Natzmer
- Régiment Treschkow n°17 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Natzmer n°54 [4 bataillons - 1600h]
- Régiment Kauffberg n°51 [4 bataillons - 1600h]
- Grenadier-Bataillon Schmeling [2 bataillons - 800h]
- Grenadier-Bataillon Krety [2 bataillons - 800h]
- Batterie d’artillerie Mayer n°27 [12 livres - 8 canons - 100h]
- Demi batterie d’artillerie Siekorski n°29 [12 livres - 4 canons - 50h]


2e division, Generalmajor Von Jung-Larisch

o 1re brigade, Colonel Von Vieregg
- Régiment Manstein n°55 [4 bataillons - 1600h]
- Grenadier-Bataillon Vieregg n°4/54 [2 bataillons - 800h]

o 2e brigade, Colonel Von Werder
- Régiment Jung-Larisch n°53 [4 bataillons - 1600h]

o 3e brigade, Colonel Von Streithorst
- Régiment Kalkreuth n°4 [4 bataillons - 1600h]
- Batterie d’artillerie Harth n°3 [12 livres - 8 canons - 100h]
- Demi batterie d’artillerie Siekorski n°29 [12 livres - 4 canons - 50h]


Cavalerie de réserve

o Generalmajor Von Heyking
- Dragoner-Régiment Manstein n°10 [4 escadrons - 560h]
- II Bataillon Hussaren-Usedom n°10 [4 escadrons - 496h]

o Generalmajor Von Usedom
- I Bataillon Hussaren-Usedom n°10 [4 escadrons - 496h]
- Dragoner-Régiment Herzberg n°9 [4 escadrons - 560h]
- Demi batterie d’artillerie à cheval Holtzendorff n°3 [? livres - 4 canons - 50h]
- Batterie d’artillerie à cheval Holtzendorff n°3 [? livres - 4 obusiers - 25h]




Sources :
www.napoleonicminiatureswargame.com
www.chronofus.net
www.napoleon-series.org
www.histofig.com
Chandler, Jena 1806
PaquitoSan, FranckT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1806 octobre 14 - Jena   

Revenir en haut Aller en bas
 
1806 octobre 14 - Jena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forum Jena Lee
» Thème Octobre 2011 - Halloween de Graffy
» Christophe Maé en Live sur Bbox Actu TV, le 02 octobre 2013.
» Nokia lumia 1020, disponible dès le 4 Octobre chez Bouygues Telecom
» Depuis le 4 octobre, les lignes de séparations ont disparues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordres de Batailles :: Ordres de batailles :: Quatrième Coalition :: Campagne de Prusse 1806-
Sauter vers: