Ordres de Batailles

Les ordres de batailles des guerres de la révolution et napoleoniennes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 1813 juin 21 - Vitoria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: 1813 juin 21 - Vitoria   Mer 15 Fév - 16:50

Vitoria
21 Juin 1813
Retour au sommaire



La bataille
En se repliant sur l’Èbre, le Roi Joseph avait l’intention de se maintenir derrière ce fleuve, si la jonction de l’armée du Nord, aux ordres du général Clausel, et de quelques autres divisions s’opérait, avec les armées qu’il commandait, avant que les anglais tentassent de le passer .

Mais les troupes insurgés de Mina ayant retenu le général Clausel du côté de Logroño, la jonction fut retardée, et le Roi fut obligé de porter son quartier général à Vitoria .

Les armées du Midi, du Centre et de Portugal, étaient, comme nous l’avons dit, déjà réunies autour de cette ville, capitale de l’Alava ( province basque ) et située au milieu d’une plaine de deux lieues d’étendue, bornée à gauche par la chaîne des Pyrénées orientales, à droite par de petites montagnes qui séparent la province d’Alava de la seigneurie de Biscaye, dont Bilbao est la capitale . Cette plaine est traversée dans toute sa longueur, par la grande route de Madrid à Bayonne .

L’armée française, à cheval sur cette route, occupait les positions suivantes :

L’armée du Midi, aux ordres du général Gazan, ayant ses avant-postes à Puebla, était établie en première ligne sur les coteaux d’Ariniz, à deux lieues en avant de Vittoria, la droite appuyée sur la Zadorra, à la hauteur du pont de Villodas; une batterie construite en avant du front de cette armée, commandait la vallée où coule la rivière, et enfilait la route de Miranda .

L’armée du Centre, commandée par le général Drouet, comte d’Erlon, était placée en seconde ligne, et sur le front parallèle, à un quart de lieue de l’armée du Midi, ayant la division d’Armagnac postée sur la droite de Gomercha, et les divisions Cassagne et Treilhard sur la gauche .

L’armée du Portugal, aux ordres du général Reille, était établie le long de la Zadorra, couvrant Vitoria, ayant à sa droite formée de la division Sarrut, postée à Aranguis, sur la route de Bilbao, à une demi-lieue au-delà de la rivière Deux autres divisions étaient postées au pied des hauteurs, sur la rive gauche, la division Lamartinière à Armentia, la division de dragons Tilly à Hermendad, et une brigade de cavalerie légère à Margarita .

L’armée réunie autour de Vitoria, ne se composait que de 35 000 fantassins et 5000 chevaux . Avant de se décider à s’arrêter dans cette position, le Roi avait réuni en conseil de guerre les généraux chefs d’armée, afin de leur soumettre s’il ne conviendrai pas d’abandonner la plaine pour se retirer en arrière de Vitoria, sur les hauteurs de Salinas et de Mondragon, positions formidables et d’une facile défense .

Le maréchal Jourdan appuyait cette position qui fut combattue par les autres généraux . Ceux-ci insistèrent pour ne pas s’éloigner de Vitoria, afin d’y attendre les 14 000 hommes du général Clausel qui revenait de Logroño sur Vitoria, les 6000 hommes du général Foy, occupés à assurer la tranquillité dans la seigneurie de Biscaye, la division Thouvenot, et le retour du général Maucune, qui avait été chargé d’escorter un gros convoi de voitures jusqu’à Irun

L’essentiel était de gagner du temps et de se conserver sur la défensive, non seulement jusqu’à l’arrivée de ces renforts, qui auraient porté les forces totales de l’armée à plus de 70 000 soldats, mais encore jusqu’à l’entière évacuation des convois d’artillerie et d’équipages, que le défaut de troupes pour escorte avait malheureusement retenus près de Vitoria .

Les voitures du Roi, les équipages des généraux de l’armée, ceux d’une grande partie des employés espagnols de tous les rangs, les fourgons des magasins et ceux du trésor impérial, étaient, en effet, parqués hors de la ville, à gauche de la route de France .

De ce côté, deux routes principales aboutissent à Vitoria; ce sont : la grande route de Bayone et celle de Pampelune; cette dernière serpente, au sortir de Vitoria, à travers un grand nombre de marais, de ravins et de fossés qui coupent cette partie de la plaine .

Un parc d’artillerie, composé principalement des pièces de position, retirées du château de Burgos, était parqué du côté opposé, à quelque distance en avant de Vitoria sur la route de Miranda .

Le 21 juin, à quatre heures du matin, les colonnes ennemies débouchèrent par la route de Bilbao, en face de l’armée du Portugal, et par la route de Madrid, devant l’armée du Midi . Le Roi Joseph Napoléon et le maréchal Jourdan, s’étaient déjà portés avec leur état-major sur le front de cette armée, et s’étaient établis au centre de la division Leval .

Pendant cinq heures, les tirailleurs des deux armées soutinrent seuls le combat . A neuf heures du matin, de fortes colonnes anglo-portugaises s’avancèrent par le chemin de Nanclarès, et, pénétrant dans le bois de Villodas, s’engagèrent avec la division Leval, qui se retira en bon ordre vers le pont d’Ariniz . Tandis que ceci se passait à la gauche de l’armée française, la droite était vivement attaquée par une colonne aux ordres du général Graham .

La division Sarrut, appuyée par la division de dragons du général Digeon, soutint le choc avec une grande résolution; mais après un combat de trois heures, les deux divisions françaises se replièrent sur la Zadorra, et, en arrivant au pont, le général Sarrut fut blessé mortellement .

Le général Digeon, soutenant l’infanterie, exécuta avec ses dragons plusieurs charges brillantes, qui forcèrent l’ennemi à rétrograder .

Cependant, à la gauche de l’armée française, le combat se soutenait sans trop de désavantage, malgré l’infériorité numérique des français . Le parc, composé de l’artillerie de Burgos, avait été mis en batterie, par ordre du général Hugo, aide-major général, et cette batterie forte de 35 pièces de gros calibre, foudroyait les masses ennemies, et protégeait le mouvement rétrograde des différentes divisions françaises qui, d’après l’ordre du Roi, se repliaient sur Vitoria .

Le Roi Joseph avait deviné, à la vigueur de l’attaque sur sa droite, que les anglais cherchaient à se rendre maître de la route de Bayonne .

Il envoya des troupes occuper deux villages, Gamarra major et Gamarra menor, sur la Zadorra, à un point où la route longe presque cette rivière . Mais le général Graham s’étant aperçu de son côté, de l’importance de ces deux positions, fit avancer un corps espagnol, et une division anglo-portgaise, qui après un vif combat, s’en emparèrent .

A quatre heure de l’après midi, le corps du général Gazan, qui se battait avec acharnement depuis le commencement de l’action, fut obligé de perdre le terrain .

Le centre de l’armée anglaise se lia dès ce moment avec la droite, et l’armée française du centre dut achever de se replier sur Vitoria . Dans ce mouvement la grande batterie fut enclouée et abandonnée faute d’attelages .

Le Roi Joseph ne fit que traverser Vitoria, et se porta vers l’armée de Portugal; mais celle-ci, après avoir vaillamment resisté aux forces nombreuses dirigées contre elle, avait commencé son mouvement de retraite sur Betono, où elle prit position et où elle arrêta quelque temps la gauche de l’ennemi .

Le Roi revint donc vers les armées du Centre et du Midi qui, toujours en combattant, opéraient leur retraite dans le plus grand ordre .

Depuis quatre heure du matin, que la bataille avait commencé à l’extrême gauche, les petites armées françaises, ayant à lutter contre des troupes qui leur étaient numériquement trois fois supérieur, n’avaient cependant cédé à l’ennemi qu’une lieue de terrain .

L’arrivée de l’armée du Nord et des autres divisions que l’on attendait, en diminuant l’inégalité des forces, aurait, sans doute, permis aux français de ressaisir l’avantage .

Ignorant les obstacles qui arrêtaient Clausel, on s’étonnait de ne pas voir paraître; les regards des généraux se tournaient fréquemment vers la gauche, du côté de Logroño, mais aucun indice n’annonçait l’approche de l’armée du Nord .

Dès le matin, le Roi Joseph, prévoyant peut-être la nécessité d’un mouvement rétrograde sur la position de Salinas, avait envoyé l’ordre de diriger sur Bayonne le grand convoi parqué en arrière de Vitoria; dans ce convoi se trouvaient dix voitures sur lesquelles on avait placé 50 canons, sans affûts, tirés du fort de Burgos .

L’ordre ne fut exécuté qu’imparfaitement . Un petit convoi, escorté par quelques bataillons, aux ordres du Roi Joseph, était seul parti pour Bayonne, où il arriva heureusement .

Vers trois heures, et avant que, en s’emparant des villages de Gamarra major et menor, les anglais se fussent rendus maîtres de la route de Bayonne, l’ordre avait été donné par le maréchal Jourdan de faire partir immédiatement par la route de France, toutes les voitures qui étaient encore rassemblés aux portes de Vitoria .

Maître de la route de Bayonne, il paraît que lord Wellington songea aussi à s’emparer de la route de Navarre . Quelques manifestations, faites de ce côté, dévoilèrent son projet, et les armées du Centre et du Midi durent accélérer leur mouvement sur le village d’Arbulo qui commande la route de Pampelune.
Retour au sommaire


Dernière édition par le Ven 29 Déc - 14:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: 1813 juin 21 - Vitoria   Mer 15 Fév - 16:54

Retour au sommaire

Lorsque le Roi traversa Vitoria, il vit, à sa grande surprise, que les parcs étaient encore sous les murs . Il renouvela l’ordre de les faire partir, non par la route d’abord indiquée, laquelle était déjà couverte de masses ennemies, mais par la route de Pampelume; malheureusement personne ne connaissait le chemin qu’il fallait suivre pour gagner cette route à travers les champs, et on n’avait aucun bon guide .

Quoique l’armée battit en retraite, tout allait encore assez bien, lorsqu’une nuée de hussards ennemis, faisant une trouée sur les équipages, y jeta l’épouvante .

Tous les traits furent aussitôt coupés par leurs conducteurs, et ce fut le signal d’un désordre qui gagna les troupes voisines . Dans cette bagarre, quelques-uns des hussards anglais vinrent étourdissement se faire tuer aux pied du Roi Joseph; un officier d’état-major français mourut percé d’une balle de pistolet derrière ce prince .

Si le terrain de la plaine de Vitoria, eût été moins entrecoupé de fossés larges, profonds, et la plupart boueux, le désordre des voitures n’eût point influencé sur les corps qui en étaient voisins; mais ces obstacles à leurs manœuvres étaient si multipliés, qu’il devint impossible de se reformer en ordre : alors les rangs se confondirent, et les cavaliers, pêle-mêle avec l’infanterie, ne songèrent plus qu’à gagner un terrain plus facile .

Personne ne fuyait, personne ne paraissait frappé de terreur; mais les régiments qui avaient à se mouvoir dans ce terrain difficile étaient si fortement mêlés, que leurs officiers durent renoncer à les rallier .

En quelques endroits, les espagnols réfugiés, hommes, femmes, enfants, et les employés des administrations militaires, mêlés aux soldats, augmentaient encore la confusion .

Les fourgons du trésor furent vidés par des pillards français, anglais, espagnols et portugais, qui, quoique ennemis, semblèrent oublier un instant leur inimité pour s’emparer de l’argent que le hasard de la guerre mettait si soudainement à leur disposition . Quelques hommes et un plus grand nombre de femmes, cherchant à se sauver, périrent dans les fossés bourbeux dont ils ne purent pas sortir .

Cependant les troupes, que de pareils obstacles n’avaient pas divisées, étaient restées entières . Les armées des généraux Reille et Gazan, la garde royale de Joseph, ainsi que plusieurs brigades de l’armée du Centre, ne s’étaient pas débandées . Néanmoins, comme le désordre continuait, l’ennemi en profitait pour s’avancer toujours par le centre .

Le maréchal Jourdan, dont le cheval s’était abattu et blessés, et que ces obstacles avaient séparé du Roi, inquiet de ce qu’il pouvait être devenu, envoya plusieurs officiers à sa recherche; leurs efforts pour percer jusqu’à Joseph furent inutiles .

Le maréchal marchait à pied au milieu de l’infanterie; il ordonna à son chef d’état-major, aide-major général, de s’arrêter à l’entrée de la route de Pampelune, et d’y rallier quelques bataillons pour soutenir la retraite, et empêcher les anglais de s’avancer sur Salvatierra .

Cet ordre fut exécuté .

Le général Jomini a jugé sévèrement la résolution de combattre autour de Vitoria; mais il reconnaît qu’elle fut en quelque sorte imposée au Roi Joseph par les généraux dont le frère de Napoléon avait bien voulu prendre avis .

“ Il eût été difficile, dit-il, de choisir un plus mauvais point pour y recevoir une bataille, ni de livrer sous de plus fâcheux auspices que Joseph ne le fit . Chacun sait que la surface de l’Espagne est resserrée par le golfe de Biscaye, au point où elle se réunit à la frontière de France, qui forme comme une espèce de gorge entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Bayonne .

“ Une seule chaussée existe à l’ouest des Pyrénées, c’est celle de Bayonne à Madrid; un autre chemin, praticable au canon, va de Vitoria à Pampelune : de là on revient, d’un côté, sur le col de Maya, de l’autre, sur Saint-Jean-Pied-de-Port par la vallée de Roncevaux, illustrée sous Charlemagne par la fameuse retraite de Roland .

“ Prendre une position à peu près parallèle à la chaussée, c’était faciliter à l’ennemi les moyens de s’établir dans la même direction, où, par le moindre effort de la gauche contre notre droite, la route se trouverait nécessairement interceptée .

“ Si l’on ajoute à cela que Vitoria, située dans le fond d’un bassin, est entourée de hautes montagnes, et que cette ceinture dominante se trouvait précisément dans le prolongement de la gauche des anglais et du côté où ils arrivaient, on peut juger combien un tel poste convenait peu à notre armée .

“ Il n’y avait pas à hésiter, il fallait chercher l’ennemi et l’attaquer partout où on le trouverait, ou prendre bravement son parti en regagnant les Pyrénées . Le dernier était, certes, bien le plus sage; car un succès contre les anglais, qui eût pu être décisif avant 1812, ne signifiant plus rien dans les circonstances où la France se trouvait .

“ La gauche de Joseph, sous Clausel, était restée à Logroño pour couvrir la route importante de Pampelune . Un corps volant fut porté à Bilbao sous les ordres de Foy, pour couvrir le débouché de cette ville sur San-Sébastian .

“ Ces deux détachements étaient un malheur inhérent à la position qu’on avait prise, et inséparable en général de toutes les positions défensives . Dans tout autre pays que l’Espagne, il eût été préférable de renoncer à la route de Bayonne pour se retirer parallèlement à l’Èbre, jusqu’auprès de Saragosse, afin de joindre Suchet et de tomber sur Wellington, quand il eût été à cent cinquante lieues de ses vaisseaux et de ses dépôts; les gardes nationales du midi et quelques bataillons de ligne eussent suffi pour surveiller la Bidassoa et garder la place de Bayonne; le général anglais n’eût pas osé pénétrer dans les Pyrénées, en laissant 100 000 français derrière lui .

“ Cette manœuvre avait obtenu l’assentiment des généraux les plus distingués de l’armée; toutefois le Roi et le maréchal Jourdan jugèrent que le défaut de la grande route au centre des Pyrénées, depuis Bayonne jusqu’à Perpignan, et l’esprit qui animait les Catalans et les Aragonais, ne permettaient pas de suivre exclusivement la ligne stratégique; mais alors il eût fallu se baser sur Bayonne, éviter une bataille, ou du moins la recevoir sur les hauteurs de Salinas .

“ Jourdan en eut, dit-on, le projet; mais l’opinion des généraux repoussait l’idée de s’enfoncer dans les montagnes, sans tenter de disputer encore la possession de la Castille .

“ On murmurait d’évacuer le pays depuis le Duero sans avoir tiré l’épée, et on s’ aveugla au point de ne pas se débarrasser des “ impedimenta” qui obstruaient l’armée .

“ Le camp de Joseph ressemblait à celui de Darius; il était encombré de tous les équipages et des familles des malheureux espagnols qui avaient accepté des fonctions sous lui : le nombre en était grand . A la vérité, une partie de ces bagages étaient partis la veille de la bataille pour Tolosa, sous l’escorte de la division Maucune de l’armée du Portugal; toutefois il en restait encore beaucoup plus que n’en permettait la situation des affaires .”
Retour au sommaire


Dernière édition par le Jeu 16 Fév - 8:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: 1813 juin 21 - Vitoria   Mer 15 Fév - 16:55

Ordres de bataille
Retour au sommaire



L'armée anglaise

Le duc de Wellington, Commandant en chef
Artillerie d’armée : commandée par Lieutenant Colonel Dickson
Batterie britannique à cheval : (Royal Horse Artillery) [? canons - 6 livres - ?h] Webber Smith
Batterie britannique à pied (Royal Artillery) [? canons - ? livres - ?h] Parker
Batterie portugaise [? canons - ? livres - ?h] Arriaga



Centre droit : Wellington


Division de cavalerie - Cotton
Artillerie à pied du KGL [? canons - ? livres - ?h]

Brigade - Hill - 870 h
1st Life Guards [? escadrons - ?h]
2nd Life Guards [? escadrons - ?h]
Royal Horse Guards [? escadrons - ?h]

Brigade - Ponsonby - 1238 h
5th Dragon Guards [? escadrons - ?h]
3rd Dragoons [? escadrons - ?h]
4th Dragoons [? escadrons - ?h]

Brigade - Grant - 1624 h
10th Light Dragoons (Hussars) [? escadrons - ?h]
15th Light Dragoons (Hussars) [? escadrons - ?h]
18th Light Dragoons (Hussars) [? escadrons - ?h]

Brigade de cavalerie portugaise - Urban - 685 h
1st Portuguese Dragoons [? escadrons - ?h]
11th Portuguese Dragoons [? escadrons - ?h]
12th Portuguese Dragoons [? escadrons - ?h]


4° Division - Cole
Artillerie à pied du KGL [? canons - ? livres - ?h]

Brigade - Anson - 2935 h
27th Foot Inniskilling [3° bataillon - ?h]
40th Foot Somersets [1° bataillon - ?h]
48th Foot Northants [1° bataillon - ?h]
Bataillon provisoire [amalgame du 2° bataillon du ? et du 2° bataillon du 53rd - ?h]
60th Foot [1 compagnie du 5° bataillon - ?h]

Brigade - Skerret - 2059 h
7th Foot [1° bataillon - ?h]
20th Foot
23rd Foot [1° bataillon - ?h]
Brunswick Oels [1 compagnie - ?h]

Brigade portugaise - Stubb - 2842 h
11th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
23rd Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
7th Caçadores [1 bataillon - ?h]


Ddivision légère - Alten
Batterie à cheval britannique [? canons - 6 livres - ?h]

Brigade - Kempt - 2597 h
43rd Foot [1° bataillon - ?h]
95th Rifles [1° bataillon (8 compagnies) - ?h]
95th Rifles [3° bataillon (5 compagnies) - ?h]
3rd Caçadores [1 bataillon - ?h]

Brigade - Vandeleur - 2887 h.
52nd Foot [1° bataillon - ?h]
95th Rifles [2° bataillon (6 compagnies) - ?h]
1st Caçadores [1 bataillon - ?h]



Centre gauche : Lieutenant General the Earl of Dalhousie

3° Division - Picton
Batterie britannique à pied [? canons - ? livres - ?h] Douglas

Brigade - Brisbane - 2723 h
45th Nottingham [1° bataillon - ?h]
74th Highlanders [1° bataillon - ?h]
88th Connaught Rangers [1° bataillon - ?h]
60th Foot Rifles [5 compagnies du 5° bataillon - ?h]


Brigade - Colville - 2276 h
51st Foot [1° bataillon - ?h]
68th Foot [1° bataillon - ?h]
82nd Foot [1° bataillon - ?h]
Rifles [? compagnies - ?h]

Brigade portugaise - Power - 2460 h
9th Portuguese Line [2 bataillons- ?h]
21st Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
11th Caçadores [1 bataillon - ?h]


7° Division - Dalhousie
Batterie britannique à pied [? canons - 6 livres - ?h] Cairnes

Brigade - Barnes - 2322 h
6th Foot [1° bataillon - ?h]
3° bataillon provisoire [amalgame du 2° bataillon du 24th et du 2° bataillon du 58th - ?h]
Brunswick Oels [7 compagnies - ?h]

Brigade - Grant - 2538 h
51st Foot [1° bataillon - ?h]
68th Foot [1° bataillon - ?h]
82nd Foot [1° bataillon - ?h]
Rifles [? compagnies - ?h]

Brigade portugaise - Lecor - 2437 h
7th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
19th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
2nd Caçadores [1 bataillon - ?h]



Lieutenant Général Sir Thomas Graham : aile gauche

Brigade de cavalerie - G. Anson - 819 h
12th Light Dragoons [? escadrons - ?h]
16th Light Dragoons [? escadrons - ?h]

Brigade de cavalerie - Bock - 632 h
1st Dragoons [? escadrons - ?h]
2nd Dragoons [? escadrons - ?h]
King’s German Legion [? escadrons - ?h]

Brigade portugaise - Pack - 2297 h
1st Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
16th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
4th Caçadores [1 bataillon - ?h]

Brigade portugaise - Bradford - ? h
13th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
24th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
5th Caçadores [1 bataillon - ?h]


1° Division - général Howard
Batterie britannique à pied [? canons - ? livres - ?h] Dubourdieu

Brigade - Stopford - 1728 h
Coldstream [1° bataillon - ?h]
3rd Guards [1° bataillon - ?h]
60th Foot [1 compagnie du 5° bataillon - ?h]

Brigade KGL - Halkett - 3126 h
1st Line Battalion [1° bataillon - ?h]
2nd Line Battalion [1° bataillon - ?h]
5th Line Battalion [1° bataillon - ?h]
1st Light Battalion [1° bataillon - ?h]
2nd Light Battalion [1° bataillon - ?h]


5° Divison - Oswald
Batterie britannique à pied [? canons - ? livres - ?h] Lawson

Brigade - Hay - 2292 h
1st Foot [3° bataillon - ?h]
9th Foot [1° bataillon - ?h]
38th Foot [1° bataillon - ?h]
Brunswick Oels [1 compagnie - ?h]

Brigade - Robinson - 2061
4th Foot [1° bataillon - ?h]
47th Foot [2° bataillon - ?h]
59th Foot [2° bataillon - ?h]
Brunswick Oels [1 compagnie - ?h]

Brigade portugaise - Spry - 2372 h
3rd Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
15th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
8th Caçadores [1 bataillon - ?h]


Division espagnole - Longa - 5 bns - 3130 h

1° Brigade
2° Brigade



Lieutenant General Sir Rowland Hill : aile droite
Artillerie : Major Carncross
Batterie britannique à cheval [? canons - 6 livres - ?h] Beane
Batterie britannique à pied [? canons - ? livres - ?h] Maxwell’
2 batteries portugaise à pied [? canons - ? livres - ?h] Major Tulloh

1° Division ?
Batterie britannique à cheval [? canons - ? livres - ?h]

Brigade de cavalerie - Fane - 842 h
3rd Dragoon Guards [? escadrons - ?h]
1st Royal Dragoons [? escadrons - ?h]

Brigade de cavalerie - von Alten - 1005 h
14th Light Dragoons [? escadrons - ?h]
1st Hussars [? escadrons - ?h]
King’s German Legion Hussars [? escadrons - ?h]

2° Division - général Stewart
Batterie britannique à pied [? canons - ? livres - ?h] Maxwell
Batterie portugaise à pied [? canons - ? livres - ?h] Tullah

Brigade - Cadogan - 2777 h
50th Foot [1° bataillon - ?h]
71st Foot [1° bataillon - ?h]
91st Foot [1° bataillon - ?h]
60th Foot [1 compagnie du 5° bataillon - ?h]

Brigade - Byng - 2465 h
3rd Foot [1° bataillon - ?h]
57th Foot [1° bataillon - ?h]
1° bataillon provisoire [amalgame du 2° bataillon du 31st et du 2° bataillon du 68th - ?h]
60th Foot [1 compagnie du 5° bataillon - ?h]

Brigade - O'Callaghan - 2530 h
28th Foot [1° bataillon - ?h]
34th Foot [2° bataillon - ?h]
39th Foot [1° bataillon - ?h]
60th Foot [1 compagnie du 5° bataillon - ?h]

Brigade portugaise - Ashworth - 3062 h
6th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
18th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
6th Caçadores [1 bataillon - ?h]


Division portugaise - Silveira
Batterie portugaise à pied [? canons - ? livres - ?h] Cuhha

Brigade portugaise - Da Costa - 2492 h
2nd Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
14th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]

Brigade Portugaise - Campbell - 2795 h
4th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
10th Portuguese Line [2 bataillons - ?h]
10th Caçadores [1 bataillon - ?h]


La Division espagnole - Morillo - 6 bns - 4551 h

1° Brigade
2° Brigade
Batterie espagnole à pied [? canons - ? livres - ?h]

PaquitoSan

Retour au sommaire


Dernière édition par le Dim 17 Sep - 15:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: 1813 juin 21 - Vitoria   Mer 15 Fév - 16:56

Retour au sommaire

L'armée française
Commandants en chef Maréchal Jourdan, Roi d'Espagne Joseph Bonaparte



Armée du Portugal - Général de division REILLE
Chef d'état-major : général de division Lamartinière à PALENCIA
Commandant de l'artillerie : général de division Tirlet à VALLADOLID
Commandant du génie : colonel Michaux à PALENCIA



1° Division - Foy
détachée auprès de l'armée du Nord (en Biscaye)


2° Division - Barbot
détachée auprès de l'armée du Nord (en Navarre)


3° Division - Taupin
détachée auprès de l'armée du Nord (en Navarre)


4° Division - Sarrut
détachée auprès de l'armée du Nord (en Biscaye)


5° Division - Maucune

Brigade - Monfort
17° léger [1 bataillon - 669h]
15° ligne [1bataillon - 1077h]

Brigade - Pinoteau
66° ligne [1 bataillon - 705h]
82° ligne [1 bataillon - 658h]
86° ligne [1 bataillon - 885h]


6° Division - Chauvel (par intérim)
Brigade - Gauthier
118° ligne [1 bataillon - 918h]
119° ligne [1 bataillon - 774h]
Brigade ...
120° ligne [2 bataillons - 1251h]
122° ligne [1 bataillon - 966h]


Cavalerie - Mermet

Cavalerie légère Curto
3° régiment de hussards [1 escadron - 232h]
22° régiment de chasseurs à cheval [1 escadron - 310h]
26° régiment de chasseurs à cheval [1 escadron - 292h]
13° régiment de chasseurs à cheval [1 escadron - 567h]
14° régiment de chasseurs à cheval [1 escadron - 250h]

Division de dragons P. Boyer
6° régiment de dragons [1 escadron - 393h]
11° régiment de dragons [1 escadron - 355h]
15° régiment de dragons [1 escadron - 342h]
25° régiment de dragons [1 escadron - 338h]

Soit 7 903 Fantassins et 3 079 Cavaliers
Note: Dans ces chiffres ne sont pas inclus le personnel d'artillerie et du train ( 3 079 h.), du génie (316 h.), des équipages (587 h.) ainsi que les gendarmes (175 h.).




Armée du Midi - Général de division GAZAN à AREVALO
Chef d'état-major : adjudant-commandant Forestier à AREVALO
Commandant de l'artillerie : général de brigade Berge à AREVALO
Commandant du génie : général de brigade Garbé à AREVALO



1° Division - Leval

Brigade - Mocquery
9° léger [2 bataillons - 1488h]
24° ligne [1bataillon - 942h]

Brigade - Morgan
88° ligne [1 bataillon - 748h]
96° ligne [1 bataillon - 1182h]


2° Division - Cassagne
détachée auprès de l'armée du Centre


3° Division - Villatte

Brigade - Rignoux
27° léger [1 bataillon - 1166h]
63° ligne [1bataillon - 1269h]

Brigade - Lefol
94° ligne [2 bataillons - 1644h]
95° ligne [1 bataillon - 1246h]


4° Division : Conroux
Brigade - Rey
43° ligne [2 bataillons - 2120h]
63° ligne [2 bataillons - 1529h]

Brigade - Schwiter
55° ligne [1 bataillon - 1227h]
58° ligne [1 bataillon - 1371h]


5° Division : ...

Brigade d'avant-garde - Maransin
12° léger [2 bataillons - 1618h]
45° ligne [1 bataillon - 1243h]


6° Division : Darricau

Brigade - Baille de Saint Pol
21° léger [2 bataillons - 2120h]
100° ligne [2 bataillons - 1529h]

Brigade ...
28° léger [1 bataillon - 742h]
103° ligne [1 bataillon - 1242h]


Cavalerie légère : Pierre Soult

Brigade - Vinot
2° régiment de hussards [2 escadrons - 263h]
21° régiment de chasseurs à cheval [2 escadrons - 338h]

Brigade ...
5° régiment de chasseurs à cheval [2 escadrons - 394h]
10° régiment de chasseurs à cheval [2 escadrons - 502h]


1° Division de dragons : Tilly

Brigade - Isnert
2° régiment de dragons [1 escadron - 367h]
4° régiment de dragons [2 escadrons - 528h]
26° régiment de dragons [2 escadrons - 327h]

Brigade - Ornancey
14° régiment de dragons [2 escadrons - 474h]
17° régiment de dragons [2 escadrons - 319h]
27° régiment de dragons [1 escadron - 281h]


2° Division de dragons : Digeon

Brigade - Sparre
5° régiment de dragons [2 escadrons - 435h]
12° régiment de dragons [2 escadrons - 430h]

Brigade ...
16° régiment de dragons [2 escadrons - 430h]
21° régiment de dragons [2 escadrons - 397h]

Soit 23 488 Fantassins et 5 485 Cavaliers
Note: Dans ces chiffres ne sont pas inclus le personnel d'artillerie et du train (2 096 h.), et du génie (616 h.).




Armée du Centre - Général de division DROUET, comte d'ERLON
Chef d'état-major : adjudant-commandant Leseur à SEGOVIE
Commandant de l'artillerie : général de division Dedon à SEGOVIE



1° Division : Darmagnac

Brigade - Chassé
28° ligne [1 bataillon - 955h]
75° ligne [1bataillon - 1134h]

Brigade - Lefol
2° Nassau [2 bataillons - 1347h]
4° Bade [2 bataillons - 937h]
Francfort [1 bataillon - 394h]


2° Division : Cassagne (détachée de l'armée du Midi)

Brigade - colonel Braun
16° léger [1 bataillon - 1048h]
8° ligne [1bataillon - 394h]

Brigade - Blondeau
51° ligne [1 bataillon - 1251h]
54° ligne [1 bataillon - 1092h]


Division de dragons : Treillard

Brigade ...
13° régiment de dragons [1 escadron - 192h]
18° régiment de dragons [2 escadrons - 275h]

Brigade ...
19° régiment de dragons [1 escadron - 193h]
22° régiment de dragons [2 escadrons - 388h]


Brigade de cavalerie légère - Avy
27° régiment de chasseurs à cheval [1 escadron - 327h]
Régiment de chasseurs à cheval de Nassau [1 escadron - 157h]


Division Espagnole : marquis de Casapalacio

Infanterie ...
Castille [1 bataillon - ?h]
Tolède [1bataillon - ?h]
Royal étranger [2 bataillons - ?h]

Cavalerie
1° et 2° chasseurs, chasseurs d'Avila, Hussards de Guadalajara [? escadrons - 200h]


Garde Royale : Janin, marquis de Bernuy

Infanterie : ...
Grenadiers, voltigeurs, fusiliers [? bataillon - 1763h]

Cavalerie : ...
chevau-légers, hussards, ? escadrons - 450h]

Soit 13 125 Fantassins et 2 182 Cavaliers



Armée du Nord - Général de division CLAUZEL
Chef d'état-major : général de brigade Lecamus
Cdt. la gendarmerie : général de brigade Buquet
Cdt. l'artillerie : général de division St Laurent
Cdt. le génie : colonel Breuille




Navarre (3e Gouvernement) - Gourverneur: général de division Abbé
Chef d'état-major : adjudant-cdt Maucune
Brigadiers : Arnaud, Cassan et Soulier

Brigade ...
Gendarmerie [6e, 7e, 17e et 20e escadrons - 651h]
5° léger [2 bataillons - 696h]
10° léger [2 bataillons - 1160h]
52° ligne [3 bataillons - 1732h]
105° ligne [1 bataillon - 612h]
Province d'Aragon [1 bataillon - 572h]
20e dragons [1 escadron - 88h]
Miquelets [78h]
Vétérans [53h]


2° Division de l'armée du Portugal : général de brigade Barbot

Brigade - De Conchy
25° léger [1 bataillon - 541h]
27° ligne [1bataillon - 574h]

Brigade - Berlier
50° ligne [1 bataillon - 864h]
59° ligne [1 bataillon - 612h]


3° Division de l'armée du Portugal : général de division Taupin

Brigade ...
31° léger [1 bataillon - 949h]
70° ligne [1bataillon - 906h]

Brigade - Stron de grave
26° ligne [1 bataillon - 886h]
47° ligne [2 bataillons - 1476h]


Division de l'armée du Nord : général de division Vandernaesen

Brigade ...
1° ligne [1 bataillon - 600h]
34° ligne [1 bataillon - 695h]
130° ligne [2 bataillons - 1296h]
34° léger [1 bataillon - 559h]

Cavalerie de l'armée du Nord

Brigade ...
1° régiment de hussards [2 escadrons 2 compagnies - 358h]
15° régiment de chasseurs à cheval [1 escadron 2 compagnies - 230h]
31° régiment de chasseurs à cheval [1 escadron 2 compagnies - 262h]


Provinces Basques (4e Gouvernement) - Gourverneur: général de brigade Thouvenot
Troupes séjournant dans la région de ALAVA
Cdt. en Biscaye : général de brigade Rouget

Brigade ...
Gendarmerie [2e, 5e, 8e et 19e escadrons - 779h]
5° léger [1 bataillon - 697h]
3° ligne [2 bataillons - 622h]
62° ligne [1 bataillon - 779h]
64° ligne [2 bataillons - 1436h]
2e R-M du Portugal [3 bataillons - 1110h]
5e chasseurs [1 escadron - 202h]


Provinces Basques (4e Gouvernement) - Gourverneur: général de brigade Thouvenot
Troupes séjournant dans la région de GUIPUZCOA

Brigade ...
Gendarmerie [3e et 4e escadrons - 387h]
22° ligne [1 bataillon - 632h]
40° ligne (Mobile) [2 bataillons - 1396h]
101° ligne (Mobile) [1 bataillon - 703h]
2e R-M d'Aragon [2 bataillons - 1116h]
34° léger [1 bataillon - 643h]
117° ligne [1 bataillon - 517h]
118° ligne [1 bataillon - 276h]
119° ligne [1 bataillon - 482h]
120° ligne [1 bataillon - 93h]
122° ligne [1 bataillon - 342h]
Chasseurs des montagnes [3° bataillon - 258h]


Provinces Basques (4e Gouvernement) - Gourverneur: général de brigade Thouvenot
Troupes séjournant en BISCAYE

Brigade ...
Gendarmerie [1 escadron - 189h]
1er R-M de l'armée du Nord [2 bataillons - 1407h]
31° léger [3 bataillons - 552h]

Brigade - Stron de grave
26° ligne [1 bataillon - 886h]
47° ligne [2 bataillons - 1476h]

Brigade italienne - Vergibier de St Paul
2° léger italien [1 bataillon - 497h]
4° ligne [1 bataillon - 690h]
6° ligne [1 bataillon - 562h]
Dragons Napoléon [1 escadron - 72h]


1° Division de l'armée du Portugal : général de division Foy

Brigade - Bonté
6° léger [1 bataillon - 612h]
69° ligne [2 bataillons - 1275h]

Brigade - Bonté
6° léger [1 bataillon - 612h]
69° ligne [2 bataillons - 1275h]

Brigade - colonel Thévenet
39° ligne [1 bataillon - 705h]
76° ligne [1 bataillon - 708h]
105° ligne [1 bataillon - 568h]


4° Division de l'armée du Portugal : général de division Sarrut

Brigade - Fririon
2° léger [2 bataillons - 1391h]
36° ligne [2 bataillons - 1199h]

Brigade - Menne
4° léger [1 bataillon - 839h]
65° ligne [2 bataillons - 1146h]


Garnison de Santona: général de brigade Lameth
130° ligne [2 bataillons - 1333h]


Burgos (5e Gouvernement) - Gourverneur: général de brigade REY

Brigade ...
Gendarmerie [15e, 16e, 18e escadrons à BURGOS-BRIVIESCA : [ - 590h]
1° ligne [3 bataillons - 456h]
28° ligne [3 bataillons - 617h]
34° ligne [3 bataillons - 335h]
75° ligne [3 bataillons - 406h]


Brigade de cavalerie légère : Avy à TUREGANO

PaquitoSan

Retour au sommaire


Dernière édition par le Jeu 16 Fév - 8:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
PaquitoSan
Ministre


Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: 1813 juin 21 - Vitoria   Mer 15 Fév - 16:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaigleslareforme.forum2jeux.com
franckT
Maréchal
avatar

Nombre de messages : 974
Localisation : evry
Date d'inscription : 30/11/2005

MessageSujet: Re: 1813 juin 21 - Vitoria   Dim 27 Oct - 4:53

General Arthur Wellesley, 1st Marquess of Wellington

Right Column (Lieut-Gen. Rowland Hill)
2nd Division (Lieut-Gen. William Stewart) (10,800)

1st Brigade (Col. the Hon. Henry Cadogan)
1/50th, 1/71st, 1/92nd, coy. 5/60th Rifles

2nd Brigade (Major-Gen. John Byng)
1/3rd, 1/57th, 1st Provisional Bn. (2/31st & 2/66th), coy. 5/60th Rifles

3rd Brigade (Col. the Hon. Richard O'Callaghan)
1/28th, 2/34th, 1/39th, coy. 5/60th Rifles

Portuguese Brigade (Brigadier-Gen. Charles Ashworth)
6th Line (2 bns), 8th Line (2 bns), 6th Caçadores

Portuguese Division (Maj-Gen. Francisco Silveira, Count of Amarante) (5,300)

1st Brigade (Brigadier-Gen. Hippolita da Costa)
2nd Line (2 bns), 14th Line (2 bns)

2nd Brigade (Brigadier-Gen. Archibald Campbell)
4th Line (2 bns), 10th Line (2 bns), 10th Caçadores

Spanish Division (Maj-Gen. Pablo Morillo) (4,600)

Cavalry
Light Cavalry Brigade (Maj-Gen. Victor Alten) (1,000)
14th Light Dragoons, 1st Hussars KGL

Heavy Cavalry Brigade (Maj-Gen. Henry Fane) (800)
3rd Dragoon Guards, 1st Dragoons

Artillery (Maj. Joseph Carncross)
Beane's troop RHA
Maxwell's battery RA
Tulloh's 2 Portuguese batteries

Right Center Column (General the Marquess of Wellington)
4th Division (Lieut-Gen. Lowry Cole) (7,300)

1st Brigade (Major-Gen. William Anson)
3/27th, 1/40th, 1/48th, 2nd Provisional Bn. (2nd & 2/53rd), coy. 5/60th Rifles

2nd Brigade (Major-Gen. John Byne Skerrett)
1/7th Fusiliers, 20th, 1/23rd Fusiliers, coy. Brunswick Oels Jäger

Portuguese Brigade (Col. George Stubbs)
11th Line (2 bns), 23rd Line (2 bns), 7th Caçadores

Light Division (Maj-Gen. Charles Alten) (5,500)

1st Brigade (Major-Gen. James Kempt)
1/43rd Light Infantry, 1/95th Rifles, 3/95th Rifles (5 coys.), 3rd Caçadores

2nd Brigade (Major-Gen. John Ormsby Vandeleur)
1/52nd Light Infantry, 2/95th Rifles (6 coys.), 17th Portuguese Line, 1st Caçadores

Cavalry
Household Cavalry Brigade (Lieut-Col. Robert Hill) (900)
1st Life Guards, 2nd Life Guards, Royal Horse Guards

Light Cavalry Brigade (Col. Colquhoun Grant) (1,600)
10th Hussars, 15th Hussars, 18th Hussars

Heavy Cavalry Brigade (Maj-Gen William Ponsonby) (1,200)
5th Dragoon Guards, 3rd Dragoons, 4th Dragoons

Portuguese Cavalry Brigade (Brig-Gen. Benjamin D'Urban) (700)
1st Dragoons, 11th Dragoons, 12th Dragoons

Artillery (Major Augustus Simon Frazer)
Ross' troop RHA
Gardiner's troop RHA
Ramsay's troop RHA
Sympher's battery KGL

Left Centre Column (Lieut-Gen. George Ramsay, 9th Earl of Dalhousie)
3rd Division (Lieut-Gen. Thomas Picton) (7,500)

1st Brigade (Major-Gen. Thomas Brisbane)
1/45th, 74th, 1/88th, 3 coys. 5/60th Rifles

2nd Brigade (Maj-Gen. Charles Colville)
1/5th, 2/83rd, 2/87th, 94th

Portuguese Brigade (Maj-Gen. Manley Power)
9th Line (2 bns), 21st Line (2 bns), 11th Caçadores

7th Division (Lieut-Gen. the Earl of Dalhousie) (7,300)

1st Brigade (Major-Gen. Edward Barnes)
1/6th, 3rd Provisional Bn. (2/24th & 2/58th), 7 coys. Brunswick Oels Jäger

2nd Brigade (Col. William Grant)
51st Light Infantry, 68th Light Infantry, 1/82nd, Chasseurs Britanniques

Portuguese Brigade (Major-Gen. Francisco Le Cor)
7th Line (2 bns), 19th Line (2 bns), 2nd Caçadores

Artillery (Maj. Richard Buckner)
Cairnes' Battery RA
Douglas' Battery RA

Left Column (Lieut-Gen. Thomas Graham)
1st Division (Maj-Gen. Kenneth Howard) (4,900)

1st Brigade (Major-Gen. the Hon. Edward Stopford)
1/Coldstream Guards, 1/3rd Guards, coy. 5/60th Rifles

2nd Brigade (Col. Colin Halkett)
1st Line Bn, 2nd Line Bn, 5th Line Bn, 1st Light Bn, 2nd Light Bn, KGL

5th Division (Maj-Gen. John Oswald) (6,700)

1st Brigade (Major-Gen. Andrew Hay)
3/1st, 1/9th, 1/38th, coy. Brunswick Oels Jäger

2nd Brigade (Major-Gen. Frederick Philipse Robinson)
1/4th, 2/47th, 2/59th, coy. Brunswick Oels Jäger

Portuguese Brigade (Brigadier-Gen. Frederick William Spry)
3rd Line (2 bns), 15th Line (2 bns), 8th Caçadores

Portuguese Independent Brigade (Maj-Gen. Denis Pack) (2,300)
1st Line (2 bns), 16th Line (2 bns), 4th Caçadores

Portuguese Independent Brigade (Maj-Gen. Thomas Bradford) (2,400)
13th Line (2 bns), 24th Line (2 bns), 5th Caçadores

Spanish Division (Col. Francisco de Longa) (3,100)

Cavalry
Light Cavalry Brigade (Maj-Gen. George Anson) (800)
12th Light Dragoons, 16th Light Dragoons

Heavy Cavalry Brigade (Maj-Gen. George Bock) (600)
1st Dragoons KGL, 2nd Dragoons KGL

Artillery
Dubordieu's battery RA
Lawson's battery RA
Artillery: (Lt-Col. Alexander Dickson) (4,300 gunners and train)
Reserve Artillery (Lieut-Col. Julius Hartmann)
Webber-Smith's troop RHA
Parker's battery RA
Arriaga's Portuguese battery
Engineers: (892)

From Glover (2001), The Peninsular War, pp. 382-385 unless otherwise cited.

_________________
La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas. PaulV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1813 juin 21 - Vitoria   

Revenir en haut Aller en bas
 
1813 juin 21 - Vitoria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C’est officiel les Samsung Galaxy Tab 3 8.0 et 10.1 arrivent début juin
» [Festival] - Geek faeries - 5/7 juin 2015 à Selles sur Cher
» Le nouveau Nokia Lumia 635, disponible en juin chez Bouygues Telecom
» Loto Loulou 16 Juin 2010
» Participation amicale semaine du 20 au 26 juin 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordres de Batailles :: Ordres de batailles :: Campagne d'Espagne et du Portugal 1807-1814-
Sauter vers: